Archive | On lit RSS feed for this section

Dorothy COUNTS, Affronter la haine raciale

20 Mar

« Dorothy COUNTS, Affronter la haine raciale »

de: Elise FONTENAILLE chez Oskar 

Avatar La DocDorothy, 15 ans, se prépare à faire sa rentrée dans un lycée de Caroline du Nord en ce matin de Septembre 1957.

Elle est la première adolescente noire à pouvoir intégrer un lycée réservé aux blancs. Un lycée ségrégationniste.

Ce jour là, sous le regard de ses parents, la jeune fille, juste armée de son courage et une volonté chevillée au corps, s’apprête à affronter une haine raciale que personne n’aurait imaginé. Sous les insultes, les crachats ou les coups elle continuera d’avancer. 

La photo de la couverture nous montre son regard déterminé. Mais aussi le regard de ceux qui vont tout faire pour la briser.

Il existe encore à cette époque, une société secrète terroriste suprémaciste blanche: le Ku Klux Klan. C’est contre ce KKK que devra se battre Dorothy et tous les siens. 

Livre à mettre entre toutes les mains! Comme elles … osons. La Documentaliste

Egalement à lire:

« Sweet sixteen » de: Anne-Lise Heurtier

« Combien de pas jusqu’à la lune » de Carole Trébor

Lire la suite

DIX

7 Mar

« DIX » 

de : Marine CARTERON Editions du Rouergue

Avatar La DocDes adolescents, tous issus du même lycée, sont choisis pour une émission de télé-réalité.  Ce jeu étant le premier d’une série ils ne sont au courant de rien quand au déroulement. C’est ainsi qu’ils découvrent le lieu du tournage, un manoir situé sur une île isolée. 

A peine arrivés les sept adolescents et leurs 3 accompagnateurs découvrent un aménagement intérieur pour le moins étonnant. Chacun doit d’ailleurs trouver sa chambre en répondant à une énigme. 

On se doute rapidement que tous les protagonistes sont concernés par une affaire dans laquelle une adolescente a trouvé la mort, chacun y ayant joué un rôle. Mais dès les premières heures, Margaux, excellente nageuse, disparait. Comment vont-ils tous réagir? 

« Ce roman qui est un excellent thriller et se déroule dans une atmosphère digne d’Agatha Christie, n’en n’est pas moins addictif et nous laisse un goût amer quand à la nature humaine, surtout lorsque la mort frappe et que la cruauté refait surface. Attention néanmoins à la violence de certaines scènes. Livre à réserver absolument aux plus grands voire lycéens« . La Documentaliste 

Découvrez une critique de ce roman dans Télérama: Télérama

Camille R. (3e) « Dix » est un très bon roman s’inspirant des dix petits nègres de Agatha Christie. Sauf que dans celui de Marine Carteron , ce sont essentiellement des ados ( 7) et 3 adultes.
ce sont des ados du même lycée choisis pour participer au lancement d’une télé-réalité. Ils sont sur une ile où bientôt ils ne seront plus en sécurité.

« J’ai aimé cette lecture, le décor de cette histoire est très intéressant, les personnages aussi. il crée une ambiance particulière qui fait que nous sommes vite plonger dès le départ dans cette histoire.
On se pose beaucoup de questions au cours du roman.
Je ne le conseille pas pour les cinquièmes et les sixièmes car il y a des passages violents décris
. »

Antoine:(4e)  Cooper, un sportif, Andy, la « reine de la beauté », Nate, le délinquant et Bronwyn, l’intello, sont collés pour une obscure et invraisemblable histoire de téléphone. Collé lui aussi, Simon, le créateur d’une appli ou il publie les pires secret des autres, ne ressortira jamais de la salle de classe. Sa mort n’est pas accidentelle, la police en est sure… Et qui peux être coupable si ce n’est les quatre autres élèves, sur lesquelles Simon allait publier des révélation gênantes?

Très bon livre, on observe un vrai développement de caractère chez les suspects et le rythme du récit entraine le lecteur.
on s’attache beaucoup aux héros et la fin est assez surprenante.

Des vacances bien pourries

5 Mar

« Des vacances bien pourries »

de:Séverine VIDAL chez Milan

Camille L (6e): C’est l’histoire d’un garçon qui devait passer ses vacances à la colonie de surf mais il n’a pas pue y aller ! il va donc chez tante dans un endroit perdu comme il dit .au départ il n’était pas content mais au file du temps il s’y fait et rencontre une fille blonde de son âge , et rencontre un ami .

Mon avis: « j’ai bien aimé ce livre, il est rigolo . »

Quelqu’un m’attend derrière la neige

1 Mar

Quelqu’un m’attend derrière la neige

 

De: Timothée de FOMBELLE et Thomas CAMPI

Avatar La Doc

Une hirondelle remonte au nord alors que tous ses congénères partent pour le sud.

Un livreur de glaces italiennes remonte seul de l’Italie pour L’Angleterre dans son « tube Citroën ».

Un inconnu, un avenir incertain, un espoir.

A la veille de noël, Freddy, chauffeur depuis trente sept ans, remonte en direction de Calais pour livrer à Londres ses gelati. Quel sera son futur alors que les commandes se font de plus en plus rare? Quelle est cette vie qui est en train de se dérouler sans lui alors qu’il n’a parlé à personne depuis cent jours, et qu’une hirondelle vole vers un but tellement imprévisible.

« Un texte sensible, certes il y a l’isolement des personnages mais surtout l’amitié, la confiance, la solidarité. Et surtout la poésie qu’utilise Timothée de Fombelle pour nous décrire son univers et les superbes dessins de Thomas Campi » La Documentaliste

J’ai égaré la lune

25 Fév

« J’ai égaré la lune »

de: Erwan JI chez Nathan

Léonie (3e): A travers les yeux de capucine, on découvre un pays, une colocation, et ses pensées. elle nous parle de son ressenti et de tout ce qui passe dans sa tête. c’est un journal ou elle parle aux lecteurs et on accroche vite . l’écriture est spéciale mais facile a lire et j’ai beaucoup aimé le fait que capucine soit bilingue . Elle pense dans les deux langues et ça peut surprendre. sinon très belle histoire crée avec plein de petites choses du quotidien. et si ces petites choses du quotidien sont si intéressantes c’est grâce à capucine qui apporte son point de vue à chaque évènement du roman.

Alae (4e):

Sauveur & Fils- Saison 2

20 Fév

« Sauveur & Fils » Saison 2

de: Marie-Aude MURAIL l’école des loisirs

Antoine (4e): Dans ce second tome tout a la lecture tout aussi jubilatoire, l’auteur, avec sa bonne humeur et son humour, nous fait continuer notre chemin au coté de Lazare et de son père psychiatre, Sauveur.
Des nouveaux personnages apparaissent, d’autres s’éloignent, des problèmes épineux mais d’actualité sont abordé, mais l’écriture reste toujours aussi agréable.
Mon avis: Comme à son habitude, Marie Aude Murail traite des petits et grands problèmes avec douceur, réalisme et talent, et ce, sans rendre la lecture fastidieuse.
Et puis il y a les hamsters…

Saison 1

Les pointes noires

15 Fév

« Les Pointes Noires »

de Sophie NOEL chez Magnard Jeunesse

Eve est malienne. Elle vit dans un orphelinat à Bamako en compagnie de son amie  Hawa. Au détour d’un documentaire elle découvre la danse. Mais pas n’importe laquelle, le ballet. Elle décide alors qu’elle sera danseuse étoile. Quelques années plus tard, adoptée par un couple de français elle a toujours sa passion chevillée au corps. Inscrite dans un cours de danse elle décide de passer les tests pour l’entrée à l’Opéra de Paris. Mais certaines attitudes de ses camarades ou même la remarque blessante d’un professeur lui font comprendre qu’elle n’est pas à sa place, surtout qu’elle n’a pas la bonne couleur. 

Sa rencontre avec une ancienne danseuse va peut-être lui permettre de se trouver. 

« Ce court roman, simple mais pas anodin, met l’accent sur les difficultés de se faire accepter quand on n’est pas comme tout le monde. Comment combattre le racisme, l’indifférence et du même coup nous découvrons le dur apprentissage dans le monde de la danse. » A lire! La Documentaliste. 

Le mot d’Abel

10 Fév

« Le mot d’Abel »

de: Véronique PETIT chez Rageot

Abel a 13 ans 2mois et quelques jours et toujours rien! Mais pourquoi se focalise-t-il tant sur son âge? Dans son monde, pas très éloigné de celui que nous connaissons, les adolescents, dès l’âge de 12 ans ont la révélation d’un mot. Leur mot, celui qui va déterminer leur avenir.  

Abel, orphelin vit avec sa tante et ses deux soeurs: Evy l’ainée et Lou sa cadette qui, elles, connaissent leur mot. Il est inquiet, car quel sera son mot? un mot grand et fort, banal ou stupide ou pire un mot noir… Mais tous les mots ont plusieurs sens, à chacun d’en trouver la bonne interprétation. 

« Ce petit roman nous donne à réfléchir sur ce que les jeunes mettent en avant: le regard de l’autre, l’estime de soi, ce que chacun est prêt à faire pour changer son image ou son avenir.  » La Documentaliste.

A Lire!

 

Le complexe du Papillon

6 Fév

« Le complexe du papillon » 

de: Anne-Lise HEURTIER chez Casterman

  Mathilde est une adolescente bien dans sa tête, et bien dans ses baskets! Elle aime courir et fait de sa passion son sport favori, en club. Lors de la rentrée scolaire, une camarade de classe jusqu’alors ordinaire, arrive, la silhouette transformée en adolescente gracile ressemblant à un top model. 

Que se passe-t-il alors dans sa tête? Est-ce que la mort de sa grand mère adorée, le regard de Jim ou encore le silence qui règne à la maison influence son comportement? C’est ce que sa meilleure amie Louison ne voit pas tout de suite: le désir de Mathilde de sortir de la chrysalide et de se transformer en papillon. Mais à quel prix?

Un roman écrit à la première personne. Comment l’adolescente porte le regard sur son propre corps. Comment le déni de la maladie la renferme sur elle même refusant l’aide que son amie ou sa famille essaie de lui apporter. L’auteur a réussi à mettre non pas de la légèreté mais de la poésie dans un texte sur un sujet si complexe. La Documentaliste

Capitaine Rosalie

5 Fév

« Capitaine Rosalie »

de: Timothée de FOMBELLE chez Gallimard jeunesse

Rosalie, enfin Capitaine Rosalie, est une petite fille de cinq ans et demi vivant en 1917 dans un village. Pendant que sa mère travaille, elle passe ses journées à l’école dans la classe des plus grands sous la surveillance de l’instituteur. Sa vie est également rythmée par le courrier qui arrive régulièrement du front, mais elle s’interroge quand à son contenu. Sa mère lisant apparement de façon particulière les lettres de son père.

Sa « mission » reste une énigme pour le lecteur. Que cherche-t-elle en faisant de drôles de dessins dans son carnet? Et pourquoi sa mère ne la regarde plus comme avant depuis que l’enveloppe bleue est arrivée?

« Très très émouvante histoire que nous confie Timothée de Fombelle, superbement illustrée par Isabelle Arsenault. En ne mettant que la couleur orange, cheveux ou écharpe des deux personnages, un peu de lumière dans cet horizons gris. A LIRE » La Documentaliste