Archive | Récits de Vie / Historique RSS feed for this section

La nouvelle

27 Mai

« La Nouvelle » 

de Cassandra O’Donnel

 

 

 

 

Sélection N°42

22 Fév

On a LU… On a AIME… ou PAS 

Nos lectures en Janvier-Février 2019

N’oubliez pas une Image – un Clic – une Info !

Les voyageurs silencieux – Phobos

La 6e –  Fille d’Hécate – 

 

The Curse –La peau d’un autre – Grupp – 

 

Les Ailes d’Emeraude

  

– Ma mère, le crabe et moi – The book of IVY – 13 ressens why

Les filles de Brick Lane, Tome 1: Ambre

16 Nov

« Les filles de Brick Lane T1: Ambre »

de: Sioban CURHAM chez Flammarion jeunesse

La 6e la Pire Année de ma Vie (et) ma Pire Année à Moi Aussi

3 Oct

«La 6e la pire année de ma vie» et

« La 6e ma pire année à moi aussi »

De: James PATTERSON et Lisa PAPADEMETRIOU

  

Mélina: « ma pire année à moi aussi » Georgia est la sœur de Rafe, qui lui est en 5e. Lors de sa rentrée au collège, tout le monde l’évite; à cause de son frère, elle a mauvaise réputation. L’année passée il avait essayé d’enfreindre le plus de règles! Après un pari stupide avec Rafe, Geogia doit devenir la plus célèbre du collège. Pas facile avec une certaine Missy, la princesse de l’école ! Va-t-elle réussir à tenir son pari ?

Mon avis: « J’ai adoré ce livre car il est rempli d’humour et très facile à lire. Cette lecture m’a vraiment plu ! »

Ma mère la honte

3 Oct

« Ma mère la honte »

de: Hubert Ben KEMOUN chez Flammarion

La mère de Mélanie est femme de ménage au musée d’art contemporain. Femme consciencieuse elle met tout son savoir faire dans la nouvelle salle que l’on vient de lui attribuer. Malheureusement ce qu’elle va prendre pour des ordures est une oeuvre d’art en cours de préparation: une « installation » proposée par un artiste internationalement connu et  intitulée « Chaos ». Ce que les deux femmes prennent comme une simple méprise va s’avérer en réalité beaucoup cruel. Le regard des autres tout d’abord moqueur va très vite devenir haineux et dédaigneux. Voyant sa mère s’effondrer fasse à l’ampleur du désastre Mélanie va au contraire affronter la situation.

« Ce roman propose de réfléchir sur ce que l’on peut ressentir face à l’Art en général, sur les différences qui opposent ceux qui vivent dans ce monde artistique et les gens dit ordinaires. A quel point le mépris et la culpabilité ressentie détruit vite la vie de quelqu’un et l’estime de soi.  » La Documentaliste.