L’Amour, le Japon, les sushis et moi

10 Déc

 « L’Amour, le Japon, les sushis et moi »

de N.M. ZIMMERMANN chez Albin Michel jeunesse

Lucrèce a 15 ans et déménage pour le Japon avec sa mère et son petit frère Maximilien. Ce changement radical survient après la disparition de son père dans l’Himalaya (enlevé par le Yeti, explication donnée à Max). Sa mère passionnée par ce pays leur a fait apprendre la langue et c’est donc sans inquiétude qu’elle intègre son lycée. Communiquer avec les japonnais s’avère un peu plus compliqué que prévu, mais Lucrèce est volontaire. Elle se retrouve pourtant contrainte d’intégrer un club après les cours. Le seul pouvant accueillir un nouveau membre se trouve être le club des amateurs de sushis. Elle va, à force d’essais infructueux finir par se lier.

Ce livre est une histoire fraiche et dépaysante mais on y côtoie le deuil, l’acceptation de l’autre et de ses différences. On découvre également le quotidien de la vie au japon avec les explications des traditions.

Un roman intéressant, léger en apparence, à découvrir.La Documentaliste

 

Ajouter votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :