#Bleue

10 Déc

« #Bleue »

de Florence HINCKEL

Avatar La DocLa Doc: Les deux personnages principaux Silas et Astrid, vivent dans un monde en apparence identique au nôtre. Mais les avancées technologiques l’ont transformé en un monde où le moindre sentiment de douleur, de peine est annihilé, éradiqué. Chaque individu est libre de choisir s’il veut faire appel à cette  »cellule d’éradication », sauf les enfants mineurs qui le sont automatiquement, pour les protéger. Mais malgré cette liberté rares sont ceux qui refusent le traitement. Apparemment la manifestation de la douleur est par trop insupportable et le choix de l’oblitération des sentiments est largement préféré. La marque bleue qui est alors faite sur le poignet est le témoin de cette séparation d’avec les émotions mais pas des souvenirs!

Silas est amoureux fou d’Astrid. C’est un garçon simple et gentil. Astrid est son contraire, vivante, lumineuse. Le jour où elle disparait dans un accident de voiture, Silas est anéanti. Son choix de l’oublier, de ne pouvoir supporter le manque, ne met pas le lecteur de son côté. On a envie qu’il se batte, mais en est-il capable? 

Les réseaux sociaux sont également un point essentiel dans ce récit. En effet tous les individus sont obligatoirement connectés et leur vie est en permanence sous contrôle, sauf la nuit. Astrid s’est toujours battue contre le système, mais Silas la connaissait-il si bien? Et qu’est-ce que la CEDE exactement? 

« Une très bonne dystopie qui se lit facilement et qui permet de se poser des questions sur la liberté, les choix et le bien-être individuel…mais à quel prix? » La Documentaliste.

Antoine (4e):Dans un monde où la moindre douleur est éradiquée des souvenirs Silas perd sa petite amie, Astrid, dans un accident de voiture. Sa douleur est directement éradiquée, mais tout ne se passe pas comme prévu…

« J’aime beaucoup ce livre, l’écriture et l’histoire maintiennent le suspense, et font réfléchir. »

 

Une Réponse vers “#Bleue”

  1. antoine bonnet 13 janvier 2021 à 13:59 #

    Dans un monde où la moindre douleur est eradiquée des souvenirs Silas perd sa petite amie, Astrid, dans un accident de voiture. Sa douleur est directement éradiquée, mais tout ne se passe pas comme prévu…

    J’aime beaucoup ce livre, l’écriture et l’histoire maintiennent le suspence, et font réflechir.

    J’aime

Ajouter votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :